• A la manière de Jean-Luc Moreau "Si..."

    Lola, Hadrien et Matthieu ont étudié le poème de Jean-Luc Moreau : "Si...", puis à leur tour ils ont imaginé un monde à l'envers !

    Si...

    Si la sardine avait des ailes,

    Si Gaston s'appelait Gisèle,

    Si l'on pleurait lorsque l'on rit,

    Si le pape habitait Paris,

    Si l'on mourait avant de naître,

    Si la porte était la fenêtre,

    Si l'agneau dévorait le loup,

    Si les Normands parlaient zoulou,

    Si la mer Noire était la Manche

    Et la mer Rouge la mer Blanche,

    Si le monde était à l'envers,

    Je marcherais les pieds en l'air,

    Le jour je garderais la chambre,

    J'irais à la plage en décembre,

    Deux et un ne feraient plus trois...

    Quel ennui ce monde à l'endroit !

     Jean-Luc Moreau

    Si...

    Si les chevaux n’allaient pas au galop,

    Si les crapauds étaient très beaux.

    Si l’escargot marchait vite,

    Si l’on préparait des gâteaux dans des marmites.

    Si la question était la réponse. 

    Si les animaux avaient des ronces.

    Si les fantômes existaient,

    S’ils nous protégeaient.

    Si le monde était à l’envers,

    Je marcherais les pieds en l’air.

    Je lirais en dormant,

    Les parents seraient les enfants,

    Les gens ne respecteraient plus les lois.

    Quel ennui ce monde à l’endroit !

     Lola

     
     

    Si...

    Si l’on mettait des ailes aux chevaux,

    Si l’on mettait six pattes à l’agneau.

    Si Adeline s’appelait Alain,

    Si nous étions petits comme les lutins.

    Si le béton était tout mou.

    Si le petit Chaperon Rouge s’appelait Chaperon Loup.

    Si l’on sautait dans le sable comme dans l’eau,

    Si les bus servaient à transporter des motos.

    Si le monde était à l’envers,

    Je marcherais les pieds en l’air.

    Je jouerais avec des léopards

    Et je me coucherais très tard.

    Deux et cinq feraient trois

    Quel ennui ce monde à l’endroit !

    Matthieu

     

    Si...

    Si les pingouins pouvaient voler,

    Si les oiseaux pouvaient nager.

    Si l'on rapetissait lorsque l'on grandit.

    Si l'on écrivait lorsque l'on lit.

    Si l'on sautait lorsque l'on marche,

    Si l'on riait lorsque l'on se fâche.

    Si je savais faire de la magie.

    Si l'on buvait le riz.

    Si le monde était à l'envers

    Je marcherais les pieds en l'air,

    Je ferais du ski en été

    Et je me baignerais en janvier.

    Une année aurait 30 mois

    Quel ennui ce monde à l’endroit !

    Hadrien


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    cros coco34
    Samedi 3 Décembre 2011 à 13:16

    bonjour   sava    jemapelle     corentin   cros

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :